AZAZGA ( IEÊZOGUEN ) - KABYLIE - ALGÉRIE

LIEU D'ÉCHANGES, D'INFORMATIONS ET DE RENCONTRES, DU VILLAGE AZAZGA ET SES ENVIRONS...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 histoire du couscous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: histoire du couscous   09.04.07 22:57

Lorsque ma fille était bébé il y’a douze ans, j'ai cherché en vain un conte sur l'histoire du couscous alors je lui ai inventé une qu'elle et son frère croient toujours vraie :

Il y’a très longtemps dans le village de nos ancêtres au pied du grand Djurdura vivait Djida avec son mari Akli et son petit Ameziane, leurs repas étaient à base de légumes, d’herbes, d’olives, de figues, d’huile d'olive, de lait de chèvre ou de brebis, miem, et du pain à base d'orge ou de blé moulu dans une meule de pierre.

Un jour le petit Ameziane tomba gravement malade, il ne pouvait rien manger, il maigrissait à vue d'oeil et malgré tout les efforts de sa mère il ne mangeait rien ! Djida n'arrêtait pas de pleurer devant son petit corps frêle allongé sur une peau de mouton et ne le quittait pas des yeux jour et nuit de peur qu'il ne meure pendant son absence.

Un jour alors qu’il était au plus mal elle amena un peu de semoule de blé pour faire du pain et le mit dans une saafa pour le pétrir elle entama un refrain triste pour exulter sa douleur et son désespoir tout en gardant un œil sur Ameziane. Ses larmes coulaient a flots et ses mains tournaient dan la saafa dans un mouvement de va et vient fébrile, elle avait oublié de mettre de l'eau et son mouvement laissait entendre une douce musique kess, kess, kess, kess...
Un long moment passa et Amezizne lui demanda faiblement qu'est-ce qui fait kess, kess ?

Elle regarda stupéfaite la saafa et vit de minuscules petits grains bien ronds au fond.
Elle lui montra les grains et les yeux d'Ameziane s'illuminèrent ya, je veux en manger !
Abasourdie, elle lui dit qu'elles n'étaient pas cuites que ce n'était pas un plat à manger mais le triste résultat de sa distraction et de sa fatigue.
ya ,je veux manger kess kess !

Elle n'allait pas lui refuser pour une fois qu'il demande à manger depuis des jours, mais ils n'étaient pas cuits tout de même alors elle eut l'idée de les mettre dans un panier raphia au dessus de la marmite de guernina qui cuisait à côté et les grains gonflèrent elle en prit dans une assiette et ajouta de l'huile d'olive et la tendit au petit.

Tu es sur que tu veux manger ça et pas autre chose ?!
Oui je veux manger du kess kess !
Avec sa petite main il prit une petite quantité et la mit dans sa bouche il mâcha un peu et avala en disant c'est très bon ya !
Il termina l'assiette et en demanda encore !
Djida n'en croyait pas ses yeux…

Elle fit un grand youyou et les voisins accoururent la croyant devenu folle et le petit mort.
Ils le trouvèrent paisiblement endormi et sa mère bouche bée !
Elle leur raconta et ils pensèrent que c'était là un repas béni et ils demandèrent tous à en goûter et à savoir comment le préparer !?
Djida expliquait tout en préparant une seconde quantité pour le cas ou Ameziane se réveillerait et en demanderait. Effectivement dès qu'il ouvrit les yeux il lui dit :
ya, reste-t-il du kess kess ?
Bien sûr a mmi il y’aura toujours du kess kess pour toi.
Je ne veux plus manger autre chose.
Entendu mais tu ne voudrais pas un peu de sauce avec pour changer ?
Oui un peu.
De jour en jour Ameziane récupérait et devenait le petit garçon joyeux et alerte qu'il était.
Ses parents étaient aux anges et Djida avait découvert au fil des jours d'autres façons d'accompagner son kess kess du lait, du lait caillé, du beurre, du qadid, de la sauce à la viande de chèvre ou de mouton…
D'ailleurs lorsque Ameziane fut guéri ses parents organisèrent un repas pour les gens du village qui les ont soutenu dans leur épreuve. Akli avait égorge un mouton et Djida avait préparé un couscous. Le repas était si délicieux que le village en fit son plat favori et de circonstances !

Et c'est ainsi que la tradition veut que nous aussi aujourd'hui nos le considérons comme notre plat favori et de toutes nos occasions !

Qu'en pensez vous chers lecteurs ????????
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: histoire du couscous   09.04.07 23:34

Je le trouve vraiment très attachant ce conte. Cela me fait rappeler mon enfance. J’étais un peu comme ce petit Ameziane, je ne me nourrissais pas beaucoup. Maman, comme les toutes les Mamans, s’inquiétait et faisait tout, malgré la pauvreté, pour me trouver quelque chose que j’accepterai d’avaler…

Merci Yassous pour ce voyage dans le temps,

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
arezki
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 753
Age : 74
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: histoire du couscous   10.04.07 7:14

Il y a un grand plaisir à se replonger dans ce mode de vie sans pour autant
s'écarter de la modernité nutritionnelle, en matière d' équilibre. Un conte réellement vécu par la plus part des
habitants des villages montagneux de Kabylie. .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.arezki-mensous.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoire du couscous   

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire du couscous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AZAZGA ( IEÊZOGUEN ) - KABYLIE - ALGÉRIE :: LA CONNAISSANCE A LA PORTÉE DE TOUS... :: POÉSIE, INSPIRATION…-
Sauter vers: