AZAZGA ( IEÊZOGUEN ) - KABYLIE - ALGÉRIE

LIEU D'ÉCHANGES, D'INFORMATIONS ET DE RENCONTRES, DU VILLAGE AZAZGA ET SES ENVIRONS...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Gibran Khalil Gibran:le prophete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 19:10

Le prophète
Khalil Gibran


Ne dites pas : « J'ai trouvé la vérité.»
mais plutôt « J'ai trouvé une vérité.»
Ne dites pas : «J'ai trouvé le chemin de l'âme.»
Dites plutôt : «J'ai croisé l'âme qui marchait sur mon chemin.»

En quelques mots...

Après douze années d'exil dans la cité d'Orphalese, Al Mustapha, l'élu et le bien-aimé, voit venir le bateau qui doit le ramener dans son île d'origine. A l'annonce de son départ, le peuple se rassemble. Le sage oriental s'adresse alors à eux et leur livre l'essence de sa croyance. Des hommes et des femmes sortent de la foule et l'interrogent. Sur l'exil, l'amour, les enfants, le manger et le boire, le travail, la douleur, l'amitié, la beauté, la mort. En quelques phrases jaillies de son inspiration profonde, le prophète répond.

Gibran développe le paradoxe à chaque ligne de sa prophétie, non pour affirmer la dualité des choses, mais au contraire pour en souloigner la secrète unité. Le prophète ne donne pas des pensées mais donne à penser. Il offre un texte facile à consulter, dont les réponses sont en abîme.

Morceaux choisis !

Les enfants

Une femme qui tenait un nourrisson dans les bras lui dit : parlez-nous des enfants.
Et il déclara :
Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ce sont les fils et les filles de la Vie qui se désire. Ils vous traversent mais ne sont pas de vous, et s'ils vous entourent, ils ne sont pas à vous.

Vous pouvez leur donner de l'amour, mais pas de pensées. Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez abriter leurs corps, mais pas leurs âmes. Car celles-ci vivent dans la demeure du lendemain, que tu ne peux visiter, pas même dans tes rêves. Tu t'efforceras peut-être de leur ressembler, mais ne les oblige pas à te copier. Car la vie ne part pas en arrière pas plus qu'elle ne s'attarde sur hier.

Vous êtes les arcs d'où jaillissent, flèches vives, vos enfants. L'Archer voit la marque sur le chemin d'infinité : il vous arque de toute sa force pour que ses flèches partent vite et loin. Que votre arc soit joie sous sa main.

Car s'il aime la flèche qui vole, il aime aussi l'arc solide.
--------------------------------------------------------------------------------

La Connaissance de soi

Quelqu'un dit ensuite : Parle-nous de la Connaissance de soi.
Il répondit :
Vos coeurs connaissent dans le silence les secrets des jours et des nuits.
Mais vos oreilles aspirent à entendre la connaissance de ce coeur.
Vous voudriez connaître en paroles ce que vous avez toujours connu en pensée.
Vous voudriez toucher du doigt le corps nu de vos rêves.

Il est bon que vous le vouliez.
La source cachée et jaillissante de votre âme est obligée de sortir et de courir en murmurant vers la mer ;
Et le trésor de vos profondeurs infinies voudrait se révéler à vos veux.
Mais n'allez pas peser ce trésor inconnu sur une balance ;
Ne fouillez pas les fonds de ce savoir avec une gaffe ou une sonde.
Car ce soi est une mer illimitée, sans mesure.

Ne dites pas : « J'ai trouvé la vérité. » mais plutôt « J'ai trouvé une vérité. »
Ne dites pas : « J'ai trouvé le chemin de l'âme. » Dites plutôt : « J'ai croisé l'âme qui marchait sur mon chemin. »
Car celle-ci marche sur tous les chemins. Elle ne marche pas en droite ligue, ne pousse pas davantage comme un roseau.
L'âme se déroule, telle un lotus aux innombrables pétales.

--------------------------------------------------------------------------------

La Raison et la Passion

La devineresse reprit la parole : qu'en est-il de la Raison et de la Passion ?
Il dit :
Votre âme est parfois un champ de bataille où raison et jugement combattent la passion et le désir. Puissé-je être le pacificateur de votre âme, transformer la discorde et la rivalité de vos éléments en unité et en mélodie !
Mais comment y arriverai-je, à moins que vous ne soyez vous aussi des faiseurs de paix, et même des amants de tout ce qui vous compose?

Votre raison et votre passion sont le gouvernail et les voiles de votre âme navigatrice.
Si voiles ou gouvernail se brisent, vous ne pourrez qu'être malmenés et dériver ; ou bien rester en panne entre deux eaux.
Car la raison, si elle est seule à gouverner est une force qui limite ; tandis que la passion, laissée à elle-même est flamme qui brûle jusqu'à se détruire elle même.
Laissez donc votre âme exalter la raison jusqu'à la hauteur de la passion, pour qu'elle chante ; et qu'elle guide la passion à force de raison, que celle-ci vive jusqu'à sa propre résurrection journalière et tel le phénix renaisse de ses cendres.

J'aimerais que vous considériez votre jugement et votre désir comme vous feriez de deux invités chéris sous votre toit.
Car il est bien certain que vous n'honoreriez pas l'un plus que l'autre ; car se soucier davantage de l'un vous fait perdre l'amour et la confiance des deux. Parmi les collines, quand vous êtes assis à l'ombre fraîche des peupliers blancs, goûtez la paix et la sérénité des prés et des champs éloignés, que votre coeur murmure en silence « Dieu repose dans la raison. » Et quand vient l'orage, que le vent puissant secoue la forêt, que le tonnerre et l'éclair proclament la majesté du ciel, que votre coeur terrifié déclare « Dieu se meut dans la passion. »
Et puisque vous êtes un souffle de la sphère divine, une feuille dans la forêt de Dieu, vous devriez vous aussi reposer dans la raison, bouger par la passion.

--------------------------------------------------------------------------------

La joie et la peine

Alors une femme l'interrogea : parle-nous de la Joie et de la Peine.
Il répondit :
Votre joie est une peine démasquée.
Et le puits où monte votre rire a si souvent été rempli par vos larmes.
Et comment pourrait-il en aller autrement? Plus profond le travail de la peine dans votre être, plus de joie vous contiendrez.
Car la coupe qui renferme votre vin n'est-elle pas celle-là même qui brûla dans le four du potier? Et le luth qui apaise votre esprit n'est-ce pas le bois même naguère évidé par le couteau?
Quand vous êtes joyeux, regardez au fond de votre coeur et vous verrez que votre joie résulte uniquement de ce qui a causé votre chagrin.
Quand vous êtes malheureux, regardez encore une fois votre coeur et vous comprendrez en realité que vous pleurez pour d'anciennes délices.

Certains d'entre vous disent «La joie dépasse la peine.» ; d'autres disent : «Non c'est la peine qui domine.»
Et moi je vous dis : elles sont indissociables.
Elles arrivent ensemble et quand l'une s'assied à table en votre compagnie, rappelez-vous que l'autre est assoupie sur votre lit.

--------------------------------------------------------------------------------

Le prophète et le don

Alors un riche intervint : parlez-nous du Don.

Et le prophète dit : c’est peu donner que donner de ce qu'on a. Le véritable don, c'est donner de soi.

Car que sont tes possessions, sinon des choses que tu gardes et protèges de peur d'en avoir besoin demain ? Et ce demain, qu'apportera-t-il donc au chien trop prévoyant qui enfouit des os dans un sable vierge d'empreintes, tandis qu'il suit les pèlerins vers la ville sainte? Et qu'est-ce que la crainte du besoin, sinon le besoin lui-même ? La crainte de la soif devant ton insondable puits n’est-elIe pas une soif inextinguible ?

Il v a ceux qui donnent peu de tout ce qu'ils ont et cela pour être reconnus : ce désir caché aigrit leur don. Et il y a ceux qui ont peu et le donnent tout entier. Ils croient en la vie et en son abondance. Leur coffre n’est jamais vide.
Il y a ceux qui donnent avec joie, cette joie est leur récompense.
D'autres donnent en souffrant, et cette douleur est leur baptême.
Il y a ceux, enfin, qui donnent sans connaître la souffrance, qui ne cherchent pas la joie, ni ne songent à la vertu ; ils donnent comme le myrte exhale sa fragance dans l'espace, au loin dans la vallée.(…)

Il est bien de donner quand on vous demande, encore mieux de précéder la requête, à force de compréhension. Au généreux, chercher l'être qui veuille bien recevoir est joie plus grande que celle du don. Et y a-t-il une seule chose que tu voudrais retenir ?
Tout ce que tu as sera tôt ou tard donné ; donne donc à cette heure, que la saison du don t'appartienne plutôt qu'à tes héritiers.

Tu dis souvent " J'aimerais donner, mais seulement à qui le mérite. "
Ce n'est pas le langage que tiennent les arbres de ton verger, ni les troupeaux de tes prés. Ils donnent pour vivre, car retenir c'est périr. Car qui mérite de recevoir ses jours et ses nuits mérite de recevoir tout ce qui t'appartient. Et y a-t-il plus grand mérite que celui qui réside dans le courage et la confiance, disons même la charité, du recevoir?
Et qui es-tu que les hommes doivent ouvrir leurs cœurs, ravaler leur fierté pour te permettre de voir leur valeur à nu, une fierté qui ne s'effaroucherait pas? Veille d’abord à mériter de donner, à être l'instrument du don.

Car en vérité, c'est la vie qui donne à la vie tandis que toi qui crois donner n'est que témoin.

Et vous autres qui recevez - et vous recevez tous - ne faites pas de la gratitude un fardeau, de peur de charger un joug et sur vous et sur le donneur. Dressez-vous plutôt avec lui sur ses dons comme sur des ailes ; car trop vous rappeler votre dette, c'est douter de la générosité de l'être dont la mère est terre qui ne marchande pas sa chaleur, et dont le Père s'appelle Dieu.

Khalil Gibran, le prophète
Revenir en haut Aller en bas
normal213
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Nombre de messages : 163
Localisation : Alger
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 20:19

Rebonsoir Yassous d 'ou détients tu tous ces tresors de savoir? tu me rappelles une personne qui m 'a envouté avec tout son savoirà tel point que je lui disait dit quelle avait avalé un dictionnaire à sa naissance!
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine


Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 20:27

MERCI YASSOUS merci yassous pendant des mois j'ai cherchez "les enfants" écrit sur du parchemin" impossible de le retrouvé et voici que tu me l'écris.

gardez la foi , Ne cherchez pas la faute, cherchez le remède.


HENRYFORD
Revenir en haut Aller en bas
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 20:34

j'ai eu l'occasion tres jeune de connaitre la passion de la lecture
et je ne l'ai jamais perdue
Revenir en haut Aller en bas
normal213
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Nombre de messages : 163
Localisation : Alger
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 20:38

Malheureusement nos enfants n'aime pas trop la lecture comment y remédier ?
Revenir en haut Aller en bas
hayat
Membre Débutant !


Féminin
Nombre de messages : 9
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 20:50

Lire devant un enfant souvent influe et l'attire. Lui proposer de se joindre à nous peut aussi l'encourager à lire un livre, une bande dessinée instructive ou un journal, lui donne par la suite l'envie de réitérer ce geste et recherchera un moment de sérénité pour lire tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine


Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 20:51

AU début sous formes de jeux. DE DESSEINS . ET lire le soir au couché une simple petite histoire. AVEC DES IMAGES mais participé .NORMAL 214
Revenir en haut Aller en bas
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 20:55

je ne sais pas trop
il faut daborsd aimer soi meme la lecture et creer un environnement favorable a ça
la foire du livre
les dictionnaires et les encyclopedies ,ne pas hesiter a depenser le prix pour un livre qu'on a lontemps voulu avoir ou lire
chercher dans les livres d'occasion de tresors de l'edition
et patience et perseverance
il faudrait trouver un livre dont l'histoire les passionne
ma niece apres avoir desespere ses parents par son manque de motivation pour la lecture a lut d'un trait "les memoires d'un ane de la comtesse de segur .250pages.ensuite elle a meme ete jusqua economiser pour pouvoir s'offrir la collection "chair de poule "
courage
Revenir en haut Aller en bas
normal213
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Nombre de messages : 163
Localisation : Alger
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   30.05.07 21:03

merci pour ces conseils j 'essaierai de les appliquer à .... mes petits fils si un jour Dieu me pretera vie d 'ici la et si j 'en aurai car mes enfants sont réfractaires aujour d'hui
Revenir en haut Aller en bas
Arezki
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 102
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   02.06.07 7:22

L' exemplaire yassous dans le domaine culturel est à suivre et faire suivre, il fera de nos familles: un foyer du savoir évolutif.

normal213 un peu de ^patience ta maison se remplira de petits,de ton vivant et dans le bonheur, c'est mon souhait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   02.06.07 10:54

merci da arezki pour cet eloge
tu es trop indulgent
Revenir en haut Aller en bas
anis
Topaze
Topaze


Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 50
Localisation : alger
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   23.03.10 20:49

normal213, vous parlez comme un homme désillusionné qui a tant attendu de la vie après l'étincelle des premiers moments de votre jeunesse, la concrétisation de matérialiser un idéal perdue à jamais faute de ne pas changer votre destin !!!

Vous devez, sans doute avoir des enfants et très certainement des filles, vous aurez alors beaucoup d'amour et d'affection d'elles et de leurs enfants, autrement si vous avez des fils sachez qu'ils partiront et ne feront que leur devoir pour ceux qui reconnaitront en vous le père accomplis que vous étiez mais, hélas, ni leurs épouses ni leurs enfants ne leurs feront comprendre qu'il a une parti égoïste qui subsiste toujours au fond de leurs cœurs et qui est celle qui les rend froid !!!

Qu'ils vous respectent et ne se laissent pas influencer par leurs épouses c'est tut le mal que je vous souhaite comme un mois de novembre préludant l'hiver des trois mois qui le suivent..........
Revenir en haut Aller en bas
anis
Topaze
Topaze


Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 50
Localisation : alger
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   16.04.10 20:04

message d'une âme qui a comme tout comme souvenir un printemps qui ne sera jamais plus fleuris:

Elle dit: "Le nouveau printemps a chassé la neige et pour effacé mes pleures, aimes moi comme moi je t’aime et ne me laisses plus vivre dans ton ombre comme pour dire à jamais plus que tout je serai le seul trésor jamais découvert !!!"

J'ai trouvé ce message sur un site où cette personne semblait trasmettre un message à quelqu'un qui ne fait, apparemment, plus partie de sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Azazga
Rubis
Rubis


Masculin
Nombre de messages : 1215
Age : 46
Localisation : France-Algérie
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   27.05.10 22:47

c'est très beau. la vie n'est parfois pas facile, mais c'est comme ça, on ne peut pas choses les choses.

_________________
Je dirai la vérité, même en enfer... !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gibran Khalil Gibran:le prophete   Aujourd'hui à 14:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Gibran Khalil Gibran:le prophete
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Khalil GIBRAN (Liban)
» Khalil Gibran : Extrait de "L'amour" dans "Le Prophète"
» Khalil Gibran Extrait du " LE PROPHETE "
» Khalil Gibran
» De Khalil Gibran : Parlez-moi de l'Amour..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AZAZGA ( IEÊZOGUEN ) - KABYLIE - ALGÉRIE :: SALON DE L'ART ET DE LA CULTURE… :: LIVRES... COLLECTIONS, ŒUVRES D'ART, PEINTURES... SPECTACLES, MANIFESTATIONS ARTISTIQUES...-
Sauter vers: