AZAZGA ( IEÊZOGUEN ) - KABYLIE - ALGÉRIE

LIEU D'ÉCHANGES, D'INFORMATIONS ET DE RENCONTRES, DU VILLAGE AZAZGA ET SES ENVIRONS...
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ANIMAUX DU MONDE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: les animaux qui nous entourent   20.05.07 22:33

contribuons a dresser un petit lexique des animaux qui nous entourent

Aâzzi : Rougegorge
Vou Aâmar : Gobemouche
.
.
.
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.05.07 11:39

Je trouve franchement que c'est une très bonne idée. Je vous en mets quelques uns, possible que pour le faucon cela ne soit pas la bonne désignation. Aux connaisseurs de me corriger. Cliquez sur le nom en Kabyle de l'oiseau, vous verrez sa fiche signalitique ainsi que sa photo...

Essayons, s'il vous plaît d'enrichir cette liste, afin de nous occuper l'esprit et enfin mettre l'animosité de côté tout en approfondissant nos connaissances et celles de nos enfants...

Thassekourth : Perdrix
ElVez : Aigle
Iguidher : Faucon
Azarzor : Grive
Amergou : Étourneau
Adjehmoum : Merle
Thifelelesth : Hirondelle
Ivelirej : Cigogne
Ithvir : Pigeon
Izzéwech : Moineau
Thaguerfa : Corbeau
Aghioul kidh : Chauve-souris
...

Merci à toutes et à tous,

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.05.07 21:24

Thadhghaghat : la belette
...
Revenir en haut Aller en bas
Arezki
Modérateur
Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 102
Localisation : Azazga
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   25.05.07 7:31

Izirdhi : Renard
Azrem : Serpent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: oisaux et mammiferes proteges en algerie:sittelle kabyle   13.06.07 13:26

la sittelle kabyle



ORDRE : Passériformes
FAMILLE Cinclidae

ESPECE: Sitta ledanti

Statut : nicheur sédentaire.

Habitat :Nord de l'Algérie, chênaies, forets mixtes.

Distribution espèce endémique d'Algérie, l'espèce a été découverte sur le Mont Babor en 1975 par J.P Ledant. Ensuite en foret de Guerrouch (Sud Ouest de Jijel).

Alimentation :graines, insectes.
Reproduction ponte de 3 a 4 neufs, fin mai et début juin.


quelqu'un connaitrait il le nom de cet oiseau en kabyle?



il est en voie de disparition s'il n'est pas disparu
faisons un geste pour lui
protegeons son environnement
protegeons nos forets
si vous avez la chance de l'apervevoir laissez le vivre
ne laissez pas les apprentis businessman le chasser et le vendre

Revenir en haut Aller en bas
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: oiseaux et mammiferes proteges en Algerie:le gypaete barbu   13.06.07 13:35

Gypaète barbu


ORDRE :Falconiforme
FAMILLE : Accipitridae

ESPECE :Gypaetus barbatus

Statut : nicheur sédentaire.

Habitat :vit en montagne dans les collines, niche sur une corniche de rochers, ne descend en plaine que pour se nourrir.

Distribution :en Algérie on le trouvait dans les massifs Kabyles et les Monts des Ksour et l'extrême Est. Cette espèce est en régression alarmante dans l'ensemble de son habitat, elle a été observée a l'Est de l'Atlas Saharien, une observation près du littoral à Azzefoune

Alimentation: chair d'animaux récemment morts et charognes.

Reproduction :ponte de 1 a 2 neufs de fin décembre a la mi mars

serait ce elvaz?
elvaz ya lvaz .outchi's dhamerdous
serai ce isghi?
isgi dh'amellal.outchi's dh'amerdous



il est en voie de disparition s'il n'est pas disparu
faisons un geste pour lui
protegeons son environnement
protegeons nos forets
si vous avez la chance de l'apervevoir laissez le vivre
ne laissez pas les apprentis businessman le chasser et le vendre

Revenir en haut Aller en bas
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: oiseaux et mammiferes proteges en Algerie:le vautour ....   13.06.07 13:45

Vautour percnoptère


ORDRE : Falconiforme
FAMILLE : Pandionidae
ESPECE: Neophron percnopterus

Statut: nicheur migrateur.

Habitat: fréquente les montagnes.

Distribution : niche de la côte a l'Atlas saharien avec prolongement jusqu'au Beni Ounif et Béchar et meme a Tindouf, on la trouvait dans la Kabylie et en Ouarsenis, mais il est beaucoup moins dans la région d'Oran/Sidi Bel Abbés.

Alimentation :se nourrit des animaux morts et autres déchets.
Hivernage hiverne en Afrique tropicale.

je tend a croire que c'est bien isghi !



il est en voie de disparition s'il n'est pas disparu
faisons un geste pour lui
protegeons son environnement
protegeons nos forets
si vous avez la chance de l'apervevoir laissez le vivre
ne laissez pas les apprentis businessman le chasser et le vendre

Revenir en haut Aller en bas
yassous
Aigue-Marine
Aigue-Marine


Féminin
Nombre de messages : 187
Localisation : Alger
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: oiseaux et mammiferes proteges en Algerie:la faucon pelerin   13.06.07 14:16


Faucon pèlerin


ORDRE :Falconiforme
FAMILLE : Falconidae
ESPECE :Falcon peregrinus

Statut: nicheur sédentaire, visiteur de passage, hivernant.

Habitat :vit au niveau des paysages ouverts des régions sub désertiques avec falaises, pitons rocheux, parfois dans les forets et sur les grands édifices des villes.

Alimentation: s'alimente des oiseaux qu'il capture en l'air. Distribution : espece sédentaire, se reproduit en grande Kabylie et dans l'Ouarsenis et ailleurs dans le massif Tellien.

Reproduction: ponte de 3-4 oeufs de fin février a fin mars.


il est en voie de disparition s'il n'est pas disparu
faisons un geste pour lui
protegeons son environnement
protegeons nos forets
si vous avez la chance de l'apervevoir laissez le vivre
ne laissez pas les apprentis businessman le chasser et le vendre

elli ma yaarafch soumet ettir yechwih
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: ANIMAUX DU MONDE...   23.06.07 15:31

Rubrique consacrée aux Animaux vivants sur notre Planète...

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   18.11.07 1:52

De Bouche à Oreille
Insolite
Une guenon agressive chassée de l’hôpital d’ Azazga,

Des sapeurs pompiers sont intervenus, hier, à l’hôpital d’Azazga pour en chasser une guenon, devenue subitement agressive en s’attaquant à des personnes, particulièrement la gent féminine, a-t-on appris de la protection civile. Rien ne laissait présager pourtant ce comportement belliqueux chez ce primate qui a toujours vécu en toute tranquillité au sein de cet hôpital, où il a été apprivoisé par les préposés à la sécurité de cet établissement sanitaire, situé à la lisière de la luxuriante forêt de Yakourene, abritant de nombreux singes, avant de devenir méchante en menaçant de ses griffes les femmes visiteuses, selon le personnel de cet hôpital cité par la protection civile. Chassée de son refuge ou elle vivait en toute sécurité, cette guenon n’a plus, à présent, d’endroit où aller, puisque les singes, sa famille naturelle, ne veulent plus l’accueillir parmi eux et ont décidé de "l’excommunier" de leur groupe, en guise de sa punition pour sÆêtre rapprochée du genre humain, relève avec humour la même source.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
Azazga
Rubis
Rubis


Masculin
Nombre de messages : 1215
Age : 46
Localisation : France-Algérie
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   06.04.08 23:30

Tous derrière l’abeille !


La 6ème "Semaine du développement durable" est organisée du 1er au 7 avril par le ministère de l'Ecologie. Le thème cette année : "faire le bon choix" dans chaque geste du quotidien !

Depuis une trentaine d’années, dans le monde, les abeilles se fragilisent et disparaissent. Avec elles, c’est tout l'écosystème qui se trouve déréglé. Pour la troisième année consécutive, l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) attire l’attention des décideurs et des publics sur cet enjeu environnemental de premier ordre.

Sur les toits et dans les parcs, partout où il est possible de les installer, l’Unaf sème ses ruches au cœur même des plus grandes villes de France. Avec son programme national « Abeille, sentinelle de l’environnement », le syndicat apicole, qui fêtait en 2006 ses 60 ans, mobilise collectivités, entreprises et particuliers autour de la problématique des abeilles et de la sauvegarde de la biodiversité.

L’abeille, indispensable…
On imagine mal l’importance de ce petit insecte dans notre écosystème. En butinant 700 fleurs en moyenne par jour, l’abeille assure la reproduction des plantes à fleurs. Grâce à elle, plus de 20 000 plantes sauvages sont sauvegardées, rien qu’en Europe. Virevoltant autour de toutes espèces végétales, elle s’expose plus particulièrement aux produits toxiques utilisés en agriculture et en jardinage et qui lui sont souvent funestes. Premier utilisateur européen de pesticides, la France, depuis 10 ans, perd un nombre inquiétant de ruches : plus de 1000 exploitations disparaissent chaque année. En 1995, la production apicole naviguait entre 32 000 et 33 000 tonnes. En 2007, elle chute à seulement 18 000 tonnes. Et pourtant, 35% de la quantité de notre alimentation et 65% de sa diversité dépendent de la pollinisation par les abeilles.

_________________
Je dirai la vérité, même en enfer... !
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 21:19

Miel et autres Produits de la Ruche

*********
L'apiculture :

L'apiculture, c'est aussi la souffrance des abeilles. Le miel est la nourriture dont les abeilles ont besoin pour vivre. Après son extraction, lorsque l'effet calmant de la fumée s'est dissipé, les abeilles sont de mauvaise humeur et plus agressives. Pour qu'elles ne meurent pas de faim en hiver, l'apiculteur leur donne du sirop de sucre ou de mélasse. Mais, qu'il soit raffiné ou non, de betterave ou de canne, le sucre est extrait et séché à chaud. Vitamines et enzymes sont détruites, si bien que le sucre et la mélasse deviennent nocifs car déminéralisés. On peut tenter l'expérience de se nourrir uniquement de sucre et d'eau pendant quelques jours, voire quelques semaines. Divers symptômes font rapidement leur apparition : migraines, tiraillements dans les gencives, les sinus et les yeux, diminution de l'acuité visuelle. Le monde autour de vous semble changer de couleur, au sens propre comme au figuré : il paraît moins amical, plus agressif En effet, c'est vous-même qui le devenez parce que vous avez les nerfs à fleur de peau. Le contact avec les autres devient difficile. Vous perdez le plaisir de vivre et devenez réellement souffrant si vous prolongez l'expérience : alternance d'états toniques et dépressifs ; dépendance vis-à-vis du sucre devenant petit à petit chronique ; des problèmes inflamatoires peuvent alors plus facilement se manifester sous diverses formes, telles que : sinusite, otite, angine, arthrose Vulnérabilité accrue au diabète occasionnel ou névrotique, etc..
Par contre, une personne placée dans des conditions de survie peut rester en bonne santé en ne consommant que du miel non chauffé et de l'eau pure.
Cette souffrance, ce cauchemar, c'est celui que subissent les abeilles en hiver, alors que le sucre les détruit lentement et transforme leur vie en enfer. Leur force de vitalité diminue, si bien qu'elles deviennent une proie beaucoup plus vulnérable pour les maladies dégénératives.
L'apiculteur ajoute souvent d'autres produits au sirop de sucre, comme des antibiotiques, espérant ainsi prévenir les maladies. Maintenant, l'apiculteur qui, avant, aimait les abeilles, est devenu l'apiculteur qui aime l'argent. Il se livre à des pratiques plus cruelles les unes que les autres : il coupe les ailes aux reines ou en tue pour empêcher les essaimages ; il tord le cou aux faux-bourdons dont il veut se servir pour les inséminations artificielles (cause supplémentaire de dégénérescence) et détruit les autres mâles inutiles, pour s'approprier leur part de miel. Dans certaines régions des USA, les ruchers sont brûlés vifs après la récolte du miel, parce que l'importation de nouvelles colonies provenant de régions chaudes, au printemps suivant, coûte moins cher à l'apiculteur que de nourrir ses propres abeilles durant l'hiver.
Pollen, propolis, gelée royale, cire, tout peut leur être pris au moyen des techniques actuelles, de sorte que l'apiculture doit être comptée aujourd'hui parmi les élevages industriels (sans toutefois généraliser car, ici comme ailleurs, il y a bien sûr des exceptions).
Les abeilles effectuent 80% de la pollinisation des cultures. Ce rôle qu'elles jouent est nettement plus important qu'il ne l'était jadis, parce que les abeilles d'élevage ont aujourd'hui remplacé un grand nombre de variétés d'insectes sauvages disparus suite à l'utilisation des pesticides.
L'exploitation des abeilles n'est pas seulement égoïste et inutile : elle provoque aussi leur dégénérescence, grave menace pour la production agricole, maraîchère et fruitière dans le monde entier, autrement dit pour notre propre survie. C'est pourquoi nous devrions veiller à prendre plus intelligemment soin des abeilles et autres insectes pollinisateurs tels que les bourdons, ainsi que leur environnement.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
aziza
Platine
Platine


Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 21:29

Merci grand-père pour l'info ,très interressant l'abeille est un de préférée,avecle loup,le cheval,le dauphin
bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 21:34

L'Exploitation des Poules Pondeuses

*********

Une vie de frustration, de douleurs et de stress. C'est à cela que se résume l'existence d'une poule de batterie ; à cela et aux souffrances multiples qui en sont le corollaire. Il s'agit d'une évidence confortée par de nombreuses études scientifiques et du comportement.
A l'origine le terme « élevage en batterie » n'était utilisé que pour les poules, réparties dans des batteries de cages, empilées sur plusieurs rangées. C'est l'archétype du « hors-sol », système productiviste qui nie l'existence de l'animal en tant qu'être sensible, sacrifiant sans la moindre hésitation le bien-être de centaines de millions d'individus à la seule rentabilité économique. Pourquoi les laisser bouger ? Etendre une aile ? Faire un nid ? Picorer comme n'importe quelle poule de basse-cour ?
Et pourtant c'est, de tous les problèmes, le plus facile à résoudre. Il vous suffit de choisir des œufs de poules ayant vécu en plein air. Sur la moyenne d'œufs achetés annuellement par un français, cela ne vous coûtera que 100 francs de plus !

Voyage au bout de l'horreur

</B>Les œufs fécondés destinés à la production de poules sont placés en couvoirs industriels. En ce qui concerne les poules pondeuses, les femelles représentent moins de 50% des éclosions. Les mâles ne pondent pas et ne deviennent jamais des poulets de chair car il ne s'agit pas des mêmes races. Ils sont donc inutiles et leur destruction est programmée. Poussin d'un jour, ils vont, par dizaines de millions, sur des tapis roulants soit jusqu'à une broyeuse où la mort les attend, soit dans de grands sacs en plastique où ils étoufferont lentement, soit, jetés vivants dans des bennes à ordures et sont ensevelis sous les déchets, soit, gazés, écrasés au bulldozer ou enterrés vivants, ...

Une industrialisation à outrance

Les poules, elles, arrivent à l'âge de 21 jours dans les élevages, dont la capacité est passée de 10 à 30 000 poules il y a quelques années à 150 000 à 300 000 poules actuellement. Dans les immenses hangars de cages en batterie, qui peuvent contenir 80 000 poules, un éclairage complètement artificiel sert à accélérer la ponte. Jamais les poules n'ont le repos que leur accorde normalement le rythme des jours et des saisons.
Tout est automatisé : deux tapis roulants évacuent chacun les fientes et les œufs, un autre apporte la nourriture. Personne n'approche du fond du hangar pour éviter les mouvements de panique souvent mortels chez ces animaux totalement perturbés.
Par contre, si une poule - ou dix ou cent - meurt tout au fond, personne ne voit rien de son agonie ou de son déchiquetage par les congénères : on risquerait de perdre plus d'animaux, donc d'argent, en allant les surveiller. Et si le nombre d'œufs est globalement constant, pourquoi se déranger ?
Il faut que les œufs ne cassent pas - d'où l'extrême finesse des grillages sur lesquels reposent les pattes des gallinacés. Le grillage est en pente pour laisser rouler les œufs vers l'extérieur, et les poules doivent constamment bloquer leurs pattes. Il en résulte plus qu'un inconfort permanent : une forte et constante douleur dans les pattes.
Sur ces treillis métalliques fins et insalubres, les poules souffrent de fissures, de lésions et d'hyperkératose (corne envahissante). En dehors des maladies, les pattes sont la principale source de souffrance physique des poules pondeuses.

Le manque d'espace

Pour une rentabilité maximale, il faut faire tenir le maximum d'oiseaux dans le minimum d'espace « vital ». La taille habituelle d'une cage est de 45 par 50 cm, pour cinq ! Et l'envergure moyenne (les deux ailes étendues) d'une poule est de 75 cm. En clair, voler, non. Etendre ou battre une aile, non plus. Même en vertical, les mouvements de tête habituels sont limités par la hauteur moyenne de 35/40 cm.
Il est également peu envisageable de marcher. Parfois des poules restent bloquées dans un coin, près de la nourriture. A tel point que leurs ongles se referment autour des fils de métal. Elles ne peuvent plus dégager leurs pattes et sont arrachées du grillage lors du ramassage pour l'abattoir.
Ici, en cas d'agressions - très nombreuses vu le stress - il n'y a pas d'espace pour fuir. Les poules s'ennuient, elles piquent donc tout ce dont elles peuvent se saisir, comme une petite barbule de plume, au risque de blesser leurs voisines jusqu'au sang. Cela ne se produirait jamais en liberté.
La fausse solution qu'ont trouvée les éleveurs industriels au manque d'espace et à l'inactivité, c'est le débecquage - il existe aussi chez les poulets « de chair ». On coupe une partie du bec avec une lame chauffante dont la température est très élevée ; ça brûle toujours, intensément. Mais si la lame n'est pas assez chaude, ça cautérise mal. Parfois les becs sont arrachés lors de cette atroce opération.
L'odeur est pestilentielle. Quel que soit le mode d'évacuation des fientes, des déjections restent collées au grillage avec des fragments de plumes - d'où les maladies respiratoires et les blessures et infections des pattes. Cette méthode d'élevage ne permet pas de nettoyage complet, sauf quand le hangar est « vidé », toutes les 72 semaines. Ce qui donne un tableau facile à imaginer
Et le bruit est infernal : des dizaines de milliers de caquètements en permanence

Ennui et rationnement

Une poule n'a ni sol à gratter, ni graine à picorer, ni espace, ni matériau pour construire un nid. Cette frustration permanente exacerbe l'agressivité et la folie.
La nourriture uniforme et industrielle (à base de céréales et de cadavres d'animaux, plus des produits chimiques et médicaments préventifs, antibiotiques et anti-dépresseurs notamment !) arrive automatiquement. Elle est réduite au minimum : économies ! Pendant toute leur vie de cage, les poules peuvent ne recevoir que 70% de la quantité normale de nourriture. On les affame parfois un jour sur deux et on rationne leur eau. De l'aveu des aviculteurs, ces privations provoquent aussi un stress !

Les maladies

Les médicaments n'empêchent pas les poules de souffrir potentiellement d'une vingtaine de maladies. Dans de telles conditions d'entassement et de salubrité douteuse, qui s'en étonnerait ?
L'aération est capitale dans un hangar où sont entassés des dizaines de milliers d'animaux. Mais en cas de fortes chaleurs, elle peut ne pas suffire. En France, durant l'été 1994, plus d'un million de poules sont mortes du manque d'aération !

Des œufs sains ?

Les scientifiques ont noté l'augmentation des salmonelloses dues à des problèmes sanitaires, dans la production d'œufs notamment.
Le journal « Le Monde » du 8 mars 1997 annonçait que quatre antibiotiques soignant la salmonellose n'avaient plus d'effet sur l'humain. Dans les élevages, de trop grandes quantités ont été administrées aux animaux en prévention des maladies ou pour accélérer leur croissance, et absorbées ensuite par des consommateurs dans la viande et les œufs. L'ingestion répétée de ces doses infimes (mais parfois cancérigènes) a rendu l'antibiotique équivalent inefficace sur l'humain.
La ponte se fait à un rythme infernal : 265 œufs par an et par poule, contre une moyenne « normale » de 170 et une douzaine pour les espèces sauvages. Les poules pondeuses sortent des cages épuisées et très amaigries.
Et il y a une promiscuité forcée. Les scientifiques ont remarqué que les poules se retiennent de pondre jusqu'à une demi-heure à chaque œuf. Ce phénomène très douloureux est motivé par la peur des autres poules et l'impossibilité de protéger sa progéniture.

La fin du calvaire

Le ramassage brutal opéré par les équipes spécialisées va très vite. Comme elles n'ont pas eu d'exercice pendant leur captivité, les pondeuses ont peu de muscles efficaces et des os friables. A l'arrivée à l'abattoir, trois poules sur dix ont des fractures, d'autres des déboîtements d'ailes, des luxations et blessures diverses.
Elles sont accrochées par les pattes sur une chaîne mobile, plongées dans de l'eau électrifiée pour les étourdir puis égorgées manuellement ou à l'aide d'une machine automatique, et une fois que le sang a cessé de couler, elles sont plongées dans de l'eau bouillante pour faciliter le déplumage. Le tout prend un peu plus de 6 mn, et celles qui « attendent » leur tour ont tout loisir d'observer ce qui se passe.
Mais, soit que les oiseaux sont trop petits, soit que le niveau du bac électrifié est trop bas, soit que le voltage utilisé est trop faible, un certain nombre sont égorgées conscientes. D'autres, trop petites ou trop grandes, seront tranchées au niveau des yeux ou du gosier. D'autres encore « ratent » simplement l'égorgeur automatique. Ce sont chaque jour des centaines d'oiseaux qui plongent donc vivants dans l'eau bouillante.
Vu leur état pitoyable, les carcasses des poules pondeuses ne sont pas présentables pour la consommation. Les morceaux de viande récupérables deviennent donc des bouillons cube « à la poule », des soupes au poulet, remplissages de raviolis, saucisses de volailles,
La tuerie se passe de la même façon pour les canards, les dindes, les pintades
Les poulets « de chair », sélectionnés essentiellement pour leur vitesse de croissance, sont élevés en 7 à 8 semaines, au cours desquels leur poids sera multiplié par 50 ou 60. Ces conditions d'élevage provoquent la mort avant terme de 20 millions de poulets chaque année au Royaume-Uni, malgré l'utilisation massive d'antibiotiques et d'antiparasitaires.

Ce que vous pouvez faire, à défaut de devenir végétalien

* Achetez exclusivement des œufs de poules élevées en « plein air » et « libre parcours », ce qui garantit de meilleures conditions de vie. Ne vous laissez pas leurrer par les labels rusés : « de ferme », « œufs frais », « œufs datés »,
* Persuadez d'autres personnes de vous imiter.
* Au restaurant, refusez les plats avec des œufs et dites pourquoi. La pression économique est inefficace si elle n'est pas exprimée et expliquée.
* Faites attention aux aliments industriels tels les pâtes aux œufs frais (la plupart des pâtes alimentaires sont à 100% à base de blé dur), mayonnaises, pâtisseries, gâteaux secs, flans et autres desserts. A eux seuls, ils représentent plus du tiers des œufs de batterie consommés en France. Portez-en quelquefois jusqu'à la caisse, puis « réalisez » soudain qu'il y a des œufs de batterie dedans et expliquez pourquoi vous ne les achetez pas. Faites de même chez votre pâtissier.
* Enfin, écrivez aux fabricants - leurs services consommateurs sont inscrits sur les emballages - pour motiver votre rejet définitif, sauf s'ils décident de changer d'approvisionnement et le signalent clairement. Il faudra du temps et de la persévérance mais nous pouvons les faire changer.
* Il y a de plus en plus d'œufs « libres » en rayon, qu'ils soient bio ou pas. Et plus la demande sera forte, plus les prix baisseront.
* le plus efficace reste toutefois de devenir végétalien

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
aziza
Platine
Platine


Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 21:45

je n'ai pas manger pendant 1 an du poulet par la maladie de ??
lE veau ,le mouton ,2ans à cause de la maladie de la bavière,je fini par devenir végétarienne
les bonbons fabriquez ,de la gencive du porc
au secours donnez moi quelques vitamines?? POUR LA Période d'Automne à hivers merci.
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine


Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 21:48

iL EST INTERDIT dans ma ville d'approté des gateaux fait maison
tout simplement que des enfants sont porteurs de maladies orpheline sans le savoir,un enfant peu mourir en mageant des oeufs. Histoire vraie
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 22:00

Le Lait, la Vache et le Veau

*********
Pour pouvoir survivre, l'industrie laitière perpétue deux mythes. Le premier est qu'on ne prend à la vache que le surplus de lait, lorsque le veau est rassasié. Le deuxième est que le lait de vache est nécessaire pour la santé des humains

Lait riche, pauvre vache

</B>Pour fournir au marché non-végétalien le lait, le fromage, la crème et le beurre, on enlève le veau à sa mère à peine quelques jours après sa naissance, et parfois immédiatement. Souvent la vache pleure et cherche son veau pendant des jours (idem pour le veau). Mais après qu'on lui ait pris son petit, elle va devoir donner encore.
Si la vache fournit continuellement du lait, c'est parce qu'elle est soumise à une grossesse chaque année. La première à lieu à (plus ou moins) 2 ans, et chaque grossesse dure 9 mois. Après avoir donné naissance, elle sera traite durant 10 mois, mais dès le troisième mois, elle sera de nouveau fécondée, le plus souvent par insémination artificielle (65 à 75% des conceptions). C'est seulement 6 à 8 semaines après qu'elle n'ait plus de lait qu'elle devra de nouveau donner naissance. Donc, durant 6-7 mois chaque année, la vache est traite alors qu'elle est enceinte.
Véritable machine à lait, elle sera forcée à fournir jusqu'à 6000 litres par an, soit 5 fois plus qu'une vache dans les années 50. Traite 2 et parfois 3 fois par jour, ses mamelles pleines peuvent peser l'équivalent de 50 paquets de sucre, et dans des cas extrêmes il arrive qu'elles traînent sur le sol. Son estomac, conçu pour digérer de l'herbe, ne peut pas supporter les grandes quantités nécessaires pour un tel rendement, alors pour augmenter la production, on lui donne également des pastilles concentrées de protéines de céréales, importées ou non. Malgré cela, sa production risque de dépasser son appétit, et elle devra « prendre sur ses propres réserves », ce qui est souvent cause de maladies et de malnutrition. On estime que 25% des vaches sont traitées pour boiteries et maladies des pattes, causées par la mauvaise alimentation et souvent aggravées par l'environnement des fermes industrielles, où de grands troupeaux passent de longues périodes sur le béton, avec leurs pieds immergés dans les excréments. Avec 60 à 100 vaches, représentant le nombre « classique » d'un troupeau sur un élevage, produisant chacune 40 litres d'excréments par jour, il se crée un foyer d'infection et seule une grande quantité d'antibiotiques, drogues et suppléments nutritionnels permet d'éviter les maladies, fièvres, pneumonies, etc..
La vache laitière sera poussée jusqu'à sa limite. Quand, après 3 années de souffrance et d'exploitation (en moyenne, alors que son espérance de vie est de 20 ans), son rendement baissera, elle sera immédiatement envoyée à l'abattoir, et finira entre deux tranches de pain ou en boite. Près de 80% de la viande de « bœuf » est en fait issue de sous-produit de l'industrie laitière (vaches laitières ou veaux tuées).

Et que devient le veau ?

Certains veaux seront séparés de leur mère dès le premier jour de leur vie (en liberté, le veau téterait pendant près d'un an, mais l'industrie laitière se fiche de cela), d'autres resteront quelques jours. Mais tous devront subir l'un des quelques sorts possibles :
- Les veaux les plus faibles seront abattus presque immédiatement : pour fournir de la viande pour animaux, farine animale, et autres aliments ; ou pour extraire la présure, qui provient de l'estomac, utilisée pour fabriquer presque tous les fromages.
- Certaines femelles seront nourries de substituts de lait et subiront un développement forcé pour devenir à leur tour vaches laitières, et entreront à l'âge de 18-24 mois dans le cycle des grossesses continuelles.
- Certains seront destinés à produire de la viande de bœuf, envoyés dans des parcs à engraisser puis abattus après 11 mois, souvent sans avoir connu les pâturages. Beaucoup sont envoyés dès l'âge d'une ou deux semaines dans des unités d'engraissement intensif où ils seront gavés principalement de céréales jusqu'à l'obésité et maintenus à l'étroit pour éviter la moindre perte de poids.
- Quelques-uns seront sélectionnés pour devenir des taureaux reproducteurs, et passeront leur vie confinés dans l'isolement, fécondant des vaches ou, plus probablement, des éprouvettes pour l'insémination artificielle. Les taureaux âgés sont souvent castrés avant d'être enfermés et engraissés pour la boucherie.
- Les autres seront destinés à la viande de veau, passant leur misérable vie dans d'étroits boxes (60 cm x 150 cm), sur des lamelles de bois, sans paille. Ils n'ont même pas la place pour se retourner ou se nettoyer. Ils sont exclusivement nourris d'un liquide à base de substitut de lait ; on leur crée volontairement des carences en fer et en fibres qui provoquent l'anémie, afin que leur chair ait la couleur blanche exigée par la mode ; pour chercher à satisfaire leur système digestif de ruminants, ils rongeront le bois de leurs boxes et mangeront leurs propres poils. On ne leur donne pas de paille car ils la mangeraient. On leur administre de grandes quantités d'hormones et d'antibiotiques pour accélérer leur croissance et prévenir les nombreuses maladies causées par le stress du confinement et la malnutrition, mais ils souffriront cependant de pneumonies, diarrhées, carences en vitamines, ulcères et abcès, teignes, septicémies. Après 14 semaines, les pattes à peine capables de les supporter, ils seront conduits à travers de longues et pénibles distances jusqu'à l'abattoir.

Nécessaire pour les humains ?

Si le lait apporte effectivement certains éléments nécessaires à la vie, tous ces éléments peuvent être trouvés dans les végétaux. L'humain est pratiquement le seul animal qui boit du lait après son sevrage. Il n'est pas très bien adapté à cette consommation, le lait restant peu digeste pour de nombreuses personnes. La consommation de lait n'est pas une pratique ancestrale, l'humain est resté sans des centaines de milliers d'années. Il a été établi que 90% de la population mondiale ne peut pas le digérer correctement à cause d'une déficience d'enzyme lactase, nécessaire pour la digestion des sucres du lait (lactose). Cette déficience est presque anodine pour ceux qui ne boivent pas de lait mais dans le cas contraire, cela peut entraîner des diarrhées chroniques ou occasionnelles, des boursouflures, des flatulences, des douleurs abdominales et des possibilités pour les femmes âgées d'ostéoporose (infection des tissus osseux plus ou moins généralisée).
L'intolérance au lait est la plus fréquente des allergies alimentaires. Les symptômes incluent l'asthme, l'eczéma, les éruptions cutanées, les gènes nasaux et sinaux chroniques, les angines, les colites ulcéreux, les irrégularités intestinales, l'hyperactivité, la dépression, les migraines et certaines formes d'arthrites. Le lait des vaches peut causer des saignements gastro-intestinaux chez les enfants, menant à l'anémie ; il y a aussi un lien prouvé entre la consommation de lait et les cataractes chez les personnes âgées. Près de 16 millions de français souffriraient d'une allergie au lait (toutes causes confondues), ce qui représente 27% de la population. L'allergie au lait toucherait jusqu'à 7% des enfants des pays européens, et 35% des bébés dans le monde. Même les laits « maternisés » peuvent déclencher des allergies de ce genre.
Une étude de M. Tember et A. Tamm « Absorption de lactose et infarctus du myocarde » (British Medical Journal, 09/01/88 a conclu que les gens qui boivent 3 verres de lait par jour ont 4 fois plus de risque d'infarctus du myocarde (« crise cardiaque ») que ceux qui en boivent moins, indépendamment de l'hypertension, de l'excès de poids, du fait de fumer et des antécédents familiaux. Les acides gras saturés sont bien connus pour être néfastes (maladies du cœur, obésité, etc.) ; les produits laitiers constituent la moitié de l'apport en graisses saturées, l'autre moitié provenant principalement de la viande.
Selon le docteur Alexandre Minkowski, professeur en néonatalogie à Paris, le lait de vache expose le nourrisson à des troubles métaboliques marqués, notamment par des concentrations trop élevées de deux acides aminés dans le sang : la tyrosine et la phénylalanine, ce qui constitue un danger potentiel pour le cerveau (risque de retard mental). D'autre part, les courbes de croissance d'enfants nourris au lait de vache sont plus ascendantes que celles de bébés nourris au sein (croissance trop rapide). Rappelons les conséquences possibles de cette croissance accélérée du squelette : anomalies osseuses, et formation d'un terrain préostéoporotique.
Les veaux et les vaches endurent toute cette souffrance pour produire pour les humains une nourriture qui ne leur est pas nécessaire. Si les bébés humains étaient nourris du lait de leur mère, les veaux pourraient l'être aussi ! Pour les enfants et les adultes qui le désirent, du lait végétal à base de soja existe.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 22:08

aziza a écrit:
... au secours donnez moi quelques vitamines?? POUR LA Période d'Automne à hivers merci.
Pour répondre à votre appel de détresse, cliquez ci-après, Aziza :
http://azazga.frbb.net/sante-f28/savoir-s-alimenter-pour-preserver-sa-sante-t380.htm#12814

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
aziza
Platine
Platine


Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 22:13

oui vraie grand-père,
le lait de soja est bon aussi pour éliminé un exzéma chez un nourrisson,mais le lait de jument est le plus proche du lait de la mère ,voir mieux
ensuite en 2eme catégorie le lait d'AMANDE. Wink
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine


Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   24.08.08 22:15

Very Happy Merci grand-père pour le lien,il serai tant que nous fassions tous une cure pour redémaré en pleine forme
bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
aziza
Platine
Platine


Féminin
Nombre de messages : 2604
Localisation : IDF - France
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   26.08.08 10:10

Cette rubrique est beaucoup plus importante,que le reste
svp grand-père encore d'autre sujet ,sur la prévention
Merci à bientot
je salut au passage ,tous le forum
Revenir en haut Aller en bas
GrdPer
Platine
Platine


Nombre de messages : 2517
Localisation : France
Date d'inscription : 29/03/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   26.08.08 15:15

Merci Aziza, je ferai de mon mieux pour créer d'autres sujets concernant les animaux.

_________________
..-.-.-.- Le site de Azazga ! -.-.-.-..
Tant de regards pour contempler ce monde, et si peu de mains pour le transformer !
Le Goût Amer du Laurier Rose sur les Rives d'Ighzer Aâboudh !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.azazga.new.fr/
Azazga
Rubis
Rubis


Masculin
Nombre de messages : 1215
Age : 46
Localisation : France-Algérie
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   06.01.10 20:59

projet secret: ces musulmans-assassins qui sont entrain de détruire la nature et de massacrer tout ce qui ne correspond pas à leur ethnie et aux ordres de leur gourou, ils exterminent ces pauvres betes des forêts africaines, afin de contraindre tout le monde à ne plus bouffer que leur saloperie de mouton. mais nous, nous aimons le porcs et on ira le chercher partout où ils se trouvent, ignobles sanguinaires-terroristes. regardez cette vidéo, mais âmes sensibles s'abstenir, et tout cela se passe dans un pays mahométan!!!!!!!!!!!!!

_________________
Je dirai la vérité, même en enfer... !
Revenir en haut Aller en bas
mistmurt
Saphir
Saphir


Masculin
Nombre de messages : 305
Localisation : France
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   07.01.10 17:33

toujours aussi virulent envers les musulmans, vous ne changerez donc jamais !!!!! pauvre de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Azazga
Rubis
Rubis


Masculin
Nombre de messages : 1215
Age : 46
Localisation : France-Algérie
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   07.01.10 18:53

oui, c'est vrai qu'ils sont toujours aussi virulents envers les animaux ces musulmans!!! merci de le souligner.

_________________
Je dirai la vérité, même en enfer... !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANIMAUX DU MONDE...   Aujourd'hui à 20:18

Revenir en haut Aller en bas
 
ANIMAUX DU MONDE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LES PLUS BELLES PHOTOS D'ANIMAUX DE NATIONAL GEOGRAPHIC+ANIMAUX LES PLUS DANGEREUX DU MONDE et autres
» MON PREMIER LIVRE DES BÉBÉS ANIMAUX
» Mythes et Légendes du monde d'Eldarya
» Enigmes sur des Lieux, Animaux du monde de la Sorcellerie
» Quelques animaux du Monde Sauvage + 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AZAZGA ( IEÊZOGUEN ) - KABYLIE - ALGÉRIE :: BIEN-ÊTRE ET SAVOIR-VIVRE… :: FAMILLE, SANTÉ, SPORT, NATURE, SCIENCES… :: NATURE-ENVIRONNEMENT-PLANÈTE-
Sauter vers: